Devenir Digital Merchandiser

Historiquement

Le merchandiser, dans la distribution physique, c’est celui optimise la visibilité des produits et leur mise en rayon pour favoriser l’acte d’achat .

Donc un merchandiser, ou un chef de rayon, vont par exemple implanter une marque de produits selon un planogramme en respectant l’univers de la marque, en mettant en avant les gammes via des bloc marques, de la publicité sur le lieu de vente -PLV, des têtes de gondoles, des présentoirs et va contrôler les ruptures de stocks. En résumé, il part du principe qu’un produit mal placé, trop bas en rayon, ou absent est un achat perdu.

Par exemple, dans la grande surface alimentaire, le merchandiser arrive à l’aube, déballe les produits de la marque qu’il représente, et effectue la mise en rayon des assortiments négociés avec la centrale d’achat ou le responsable du magasin.

Que fait un merchandiser digital?

Le merchandiser digital ou e-merchandiser, lui vise à immerger les acheteurs dans une expérience visuelle stimulante et attrayante qui inspire la découverte et dont le but final est l’achat de produits en ligne.

Ces missions sont vastes et diversifiées puisqu’il doit assurer la visibilité des offres sur le web, via des dispositif de mises en avant. Il doit assurer le cross selling et l’up selling et analyser à la fois la concurrence mais aussi les rankings de ses propres performances. Il doit contrôler l’ergonomie du site web, l’user experience en plus de la mise en avant des produits - choix de visuels, emplacement sur le site, disposition des bannières.

En résumé, engager le consommateur, l’inciter à l’achat et le fidéliser sont les missions du merchandiser digital.

En fait, dans les coulisses, c’est le héros de la réussite des activités en ligne de l’entreprise .

Conseils pour devenir un excellent E-Merchandiser

  • Créer une expérience de commerce électronique vraiment différenciée dans un environnement commercial et technologique hyper concurrentiel.
  • Saisir l’importance de connecter la marque et le commerce ou la plateforme qui en font la promotion
  • Comprendre le comportement des clients
  • Analyser les datas internes et externes
  • Développer l’œil pour le visuel, l’apparence et l’esthétique
  • Relier les expériences visuelles aux objectifs commerciaux
  • Prédire ce que les acheteurs rechercheront 
  • Comprendre le parcours du client et rechercher en permenance comment l’optimiser à travers une lecture des funnels de conversion
  • Distinguer ce qui relève du consommateur, de l’appareil utilisé ( device) ou du canal de vente emprunté.
  • Avoir une approche globale en savoir en même temps segmenter les offres produits

Et pour conclure, être bilingue ou du moins connaître le jardon digital anglo saxon sera évidemment nécessaire